Comme dans un film...

Tout le monde aime les contes de fées. Et même si l’on sait qu’elle se finira bien, notre histoire est loin d’être terminée !

1994

Les débuts

C’est au milieu des années 90 que le jeune enseignant Yves Latour, alias Zoulou, lance Sportmax. À sa grande surprise, son idée d’offrir un petit camp de jour durant les vacances d’été jettera les bases de la création d’un grand réseau qui, 25 ans plus tard, aura fait naître des dizaines de milliers de sourires d’enfants satisfaits.

1997

La Mission

Le petit camp de jour déménage au Collège Lionel-Groulx à Sainte-Thérèse et la mission de Sportmax prend forme : offrir aux enfants des camps de jour spécialisés, alliant plaisir et apprentissages. Il s’agit d’une approche novatrice pour l’époque, alors que le paysage est dominé par les terrains de jeu et les camps de jour réguliers. Un animateur, Tournevis, y fait ses débuts, et est loin de se douter de ce que l’aventure lui réserve…

1999

L'expansion

Forte du succès des camps au Collège Lionel-Groulx qui attirent plus de 2 500 enfants chaque été, Sportmax débute son expansion avec l’ouverture d’un 2e site, cette fois au Cégep de Saint-Laurent. La formule se peaufine, les choix de spécialités se multiplient, et les enfants adorent !

1999-2003

La conquête de l'Ouest

Au début des années 2000, le réseau prend de l’ampleur dans la région de Montréal et s’étend jusqu’en Outaouais. Après quelques étés d’animation, Tournevis devient l’un des coordonnateurs. C’est à cette époque que l’organisation logistique se perfectionne. L’encadrement des employés se bonifie et l’ambiance thématique se place au cœur de l’offre d’activités. Un nouvel animateur fait son arrivée : Speaker. En voilà un autre qui ne peut s’imaginer jusqu’où cet emploi d’été le mènera !

2004

Une réputation enviable

Tournevis se joint à l’équipe de direction alors que Speaker, lui, est promu à la coordination. L’excellente réputation de Sportmax en fait une marque de référence et permet la poursuite du développement de son réseau de camps de jour. Ce sont maintenant plus de 10 000 enfants qui y participent chaque été. Le souci d’une logistique à toute épreuve, le talent de l’équipe d’animation et la variété des choix de spécialités deviennent les 3 piliers de la « qualité Sportmax ».

2008-2012

Un nouvel élan

Speaker rejoint Tournevis dans l’équipe de direction, en compagnie de Chloramine, attitrée à la gestion de centres d’activités et d’installations aquatiques, un secteur en pleine croissance pour l’entreprise. Du côté des camps, plusieurs changements s’opèrent et mènent au dévoilement, à l’été 2012, d’une nouvelle image de marque. Celle-ci résume parfaitement la mission de Sportmax : faire en sorte qu’enfants, parents et employés aient tous envie de crier « J’aime mon camp de jour ! »

2012

Un fort sentiment d'appartenance

Convaincus que la force d’un camp de jour réside dans la passion et le sentiment d’appartenance de ses employés, Tournevis et Speaker créent le gala de fin d’été Les Zoulous d’Or. Grâce à des numéros d’ouverture époustouflants imaginés et menés par l’inséparable duo et à l’implication de tous les membres de l’équipe, cette grande fête récompense chaque été le meilleur de l’animation et de l’organisation des camps. La même année, le site Internet Fan Club voit le jour, permettant aux enfants et aux parents d’établir et de maintenir un lien privilégié avec les camps de jour.

2015

Un nouveau réseau

En misant encore et toujours sur l’importance d’apprendre en s’amusant, un premier camp Les Fouineux voit le jour à l’Île-Bizard, à Montréal. On assiste alors à la naissance d’un second réseau qui propose aux petits curieux une formule de camp plus traditionnelle, doublée d’une touche distinctive : des ateliers spécialisés offerts à tous. Parallèlement, les camps spécialisés poursuivent également leur expansion.

2018

Le premier trio aux commandes !

Le fondateur de Sportmax, Yves Latour, et son associée, France Brouillette, passent le flambeau au trio formé de Tournevis, Speaker et Chloramine. Au cœur du développement de l’entreprise depuis de nombreuses années, les nouveaux associés poursuivent la croissance et ajoutent, entre 2018 et 2022, cinq nouveaux sites de camps de jour.

2022

Impatients pour la suite...

Sportmax est aujourd’hui fière d’offrir des camps de jour de grande qualité à plus de 20 000 enfants chaque été et une expérience d’emploi déterminante à plus de 700 étudiants. Pour des milliers de parents, nos camps procurent année après année la satisfaction d’avoir fait le bon choix. Et le trio maintenant à la tête de l’entreprise constate du même coup l’ampleur de l’aventure qu’ils ont débuté alors qu’ils étaient encore étudiants !

Rejoignez-nous et faites partie à votre tour de notre aventure. Nous sommes convaincus que vous aussi, vous les aimerez, nos camps de jour !

Comprendre les déductions d’impôt

Lorsque vous payez pour des camps de jour, le montant déboursé est admissible à titre de frais de garde d’enfant dans vos déclarations de revenus. En tenant compte des déductions et crédits prévus aux lois fiscales québécoise et canadienne, ce montant est significativement réduit.

Tous les contribuables ont droit à des allègements, mais les montants des déductions et crédits varient en fonction des revenus et de la situation familiale.

Au provincial

Il s’agit d’un crédit d’impôt qui rembourse entre 67% et 78% du montant payé en frais de garde. Le pourcentage appliqué est établi en fonction du revenu familial.

Au fédéral

Il s’agit d’une déduction du montant des frais payés sur le revenu le moins élevé des parents. Ainsi, le montant payé en frais de garde diminue le revenu et fait économiser l’impôt à payer sur l’équivalent du montant déclaré à titre de frais de garde.

Au plus tard le 28 février de l’année suivant l’été pour lequel les frais de garde ont été payés, nous émettons un relevé pour frais de garde (Relevé 24) que vous pouvez imprimer via votre dossier d’inscription en ligne afin de l’utiliser pour vos déclarations d’impôt provinciale et fédérale.


Ces informations, basées sur les données fiscales de l’année 2022, visent à expliquer sommairement les déductions et crédits et sont à titre indicatif. Puisque les situations familiales sont multiples, veuillez vous référer à un professionnel ou à la documentation fournie par les gouvernements pour en connaître tous les détails.
https://www.revenuquebec.ca/fr/citoyens/credits-dimpot/credit-dimpot-pour-frais-de-garde-denfants/
http://www.cra-arc.gc.ca/tx/ndvdls/tpcs/ncm-tx/rtrn/cmpltng/ddctns/lns206-236/214/menu-fra.html